Photo de Florian en école primaire

Décembre 91 / 2013

Présentation

Je m'appelle Florian. 
J'ai grandi dans le Nord de la France. Après un parcours classique, j'ai décidé de m'orienter dans la communication et le marketing. En 2013, je pars en Erasmus à Madrid pour une année sans savoir que mon année allait être bouleversée par un voyage inattendu. 

Photo de Florian accompagné de 3 personnes dans un restaurant à Tokyo

Septembre 2014

Stage au Japon

Retour au Japon pour mon stage de fin d'études. Cette période me permet de réellement découvrir la vie au quotidien dans la capitale nippone. Mon bureau se trouve en plein centre à proximité de Meijijingumae. J'en profite pour explorer Tokyo et mieux connaître les règles de vie.  

Photo d'un ema board qui permet d'écrire ses prières

18 avril 2015

Souvenir d'une prière

Une photo vaut mieux que mille mots non ? Il est parfois cocasse de retomber sur une photo et de repenser au chemin parcouru depuis.
Voici donc mon "Ema", plaque de bois disponible dans les temples sur laquelle on peut écrire sa prière.

Photo de Florian et ses collègues lorsqu'il travaillait à Tokyo

Fin 2016

Fin de l'aventure

Juillet 2016, je chute à vélo et me fracture la rotule. Je suis alors alité pendant un mois. Je profite de cette période pour faire le point sur mon travail et mes envies professionnelles. J'ai toujours cette visite chez Pariya qui me trotte dans la tête. Je lance alors un questionnaire pour savoir si mon projet de restauration est en adéquation avec les attentes des clients. Les retours sont positifs. Je décide donc de terminer mon aventure chez L'Oréal pour ouvrir un restaurant. 

Photo de Florian devant des emas board à Tokyo

Mai 2017

Retour au Japon

Pendant la campagne de financement, je retourne au Japon pour m'inspirer une dernière fois avant la dernière ligne droite. J'en profite pour vous faire découvrir mes inspirations, les lieux où j'ai vécu et ce qui me plaît tant à Tokyo. 

Photo du local en travaux

Mars 2018

Début des travaux

1er mars 2018, je récupère les clefs du local situé au 70 rue de Gand à Lille. Un nouveau chapitre commence. Il faut alors commencer les travaux et les terminer le plus rapidement possible car les premières factures pointent déjà le bout de leur nez.

Photo du restaurant Aoyama décoré à l'occasion de Noël

Décembre 2018

Une décoration de saison

Chaque saison est une occasion de renouveler la décoration du restaurant. J'ai toujours adoré décorer mais toujours avec l'envie de vous faire "voyager" et de vous faire sortir de votre quotidien en entrant chez Aoyama. C'est un aspect qui se ressent beaucoup dans de nombreux établissements à Tokyo.

aoyama lille histoire.png

Mars 2020 - Octobre 2020

Confinement

Le(s) confinements que nous avons vécus en 2020 ont bouleversé notre manière de travailler et de vous accueillir dans notre établissement. Il a fallu modifier notre offre car un ramen ne peut pas s'emporter comme une pizza. J'ai alors pensé à créer un kit ramen pour que vous puissiez réaliser votre ramen à domicile. J'ai également améliorer le site internet du restaurant afin que vous puissiez passer commande facilement dessus. 

Capture d’écran 2022-01-24 à 11.44.31.png

Octobre 2021

Artisanat

Fin 2021, j'investi dans une machine pour que nous puissions réaliser nos nouilles maison. C'est une ambition que nous avions depuis longtemps mais cela bouleverse évidemment l'organisation du travail car cela demande beaucoup de temps puisque vous êtes plusieurs centaines à venir déguster nos ramens chaque semaine. 

Photo de Florian en train de charger une valise dans une voiture à Tokyo

Avril 2013

Premier voyage au Japon

Alors que je suis en Espagne, on me propose de partir 2 semaines au Japon et de préparer l'ensemble du voyage. Je ne connais rien à ce pays mais je me lance dans cette aventure. Je n'ai aucune attente vis-à-vis de ce voyage mais je suis alors très curieux de découvrir ce pays. 

Photo d'un plateau appelé Teishoku du restaurant Pariya à tokyo

Fin 2014

Pariya

Un jour, un ami m'emmène déjeuner chez Pariya, un restaurant dans le quartier d'Aoyama. Je découvre alors une formule simple mais qui permet à chacun de manger ce qui lui plaît. Je réalise alors que jamais je n'ai vu une telle formule en France avec cette représentation de la gastronomie japonaise. 

Photo d'un nécessaire de survie sur un bureau en cas de tremblement de terre

Octobre 2015

Premier jour chez L'Oréal

Premier jour en tant que international digital marketing coordinator chez Shu Uemura. Je travaille au sein de la Shinjuku Park Tower, un building bien connu car il abrite également le Park Hyatt, un hôtel mondialement connu grâce au film de Sofia Coppola, Lost in Translation. Je reçois alors un kit de survie, une belle métaphore de cette nouvelle aventure qui commence. 

Image sur laquelle est écrite : restaurant tokyoite depuis 2017

Avril 2017

Début d'Aoyama

Avril 2017, je lance la communication autour d'Aoyama. J'ai choisi ce nom en référence à ce quartier de Tokyo dans lequel se trouve le restaurant qui m'a donné cette idée. 
Entre-temps, je m'initie à la pâtisserie, réalise un business plan et travaille sur différents aspects du restaurant. Je pars à l'aveugle dans cette aventure avec différents objectifs: 

- Faire découvrir une autre vision de la gastronomie japonaise et proposer une cuisine "familiale". 

- Vous accueillir dans un lieu agréable dans lequel on ne se sent pas entassés les uns sur les autres. 

- Vous donner l'envie de découvrir la capitale Nippone. 

Photo de l'ancien logo Aoyama ayant été réalisé avec les visages des personnes ayant contribué au financement du projet

Juin 2017

Verdict

16 juin 2017, fin de la campagne. Une semaine avant la fin de celle-ci, il manquait encore 1500€ pour atteindre mon objectif. Le stress monte mais il ne faut rien lâcher. 7 jours plus tard, l'objectif est dépassé et 10 033€ sont récoltés grâce aux 223 contributeurs qui ont cru en mon projet. Il est temps de retourner voir mon banquier. 

Photo de Florian le visage tout noir durant les travaux

Avril 2018

En bonne voie

Les travaux avancent à un bon rythme grâce à l'aide que je reçois de mon entourage. J'en profite pour remercier Elodie, Benjamin, Cyprilde, Francine, Madeleine et Julianne qui sont venus me donner un sacré coup de main (et bénévole) et sans qui je n'aurais jamais pu ouvrir si rapidement. 

Photo de Florian de retour à Tokyo

Juin 2019

Tokyo mon amour

Je profite d'une période de transition dans l'équipe du restaurant pour fermer pendant deux semaines et retourner au Japon. Au programme : Tokyo, Sapporo, Kobe et Shodoshima. Un beau voyage qui me permet de me ressourcer, de redécouvrir d'autres aspects de la gastronomie japonaise.

daikanyama aoyama.JPG

Décembre 2020

Nouveau projet

En décembre 2020, je crée une nouvelle société et reprend un bail non loin de chez Aoyama au 50 rue de Gand. L'aventure Daikanyama débute en parallèle de la gestion du premier établissement. J'ai la chance d'être accompagné pour la réalisation des travaux car je dois retourner à l'hopital en février 2021 pour plusieurs mois de réeducation.  

kit ramen aoyama.png

Nnvembre 2021

kit ramen 2.0

Après quelques temps, il me semblait important de faire évoluer notre kit ramen. Il est maintenant réalisé sous vide ce qui vous permet de le converser jusqu'à 5 jours au frais. Vous pouvez le commander depuis notre site internet en click&collect. Nous collaborons également avec Gorillas pour vous proposer un kit ramen 2 personnes en livraison en 10 minutes sur Lille ! 

Photo de Florian portant un yukata bleu et un parapluie rouge sur un pont à Kinosaki

Avril 2013

2200km à travers le Japon

Ce premier voyage au Japon me permet de découvrir diverses facettes de ce pays. Je parcours près de 2200km en voiture pour visiter : Tokyo, Nikko, Hakone, Nakano, Kyoto, Kinosaki, Osaka, Nara et le Mont Koya. J'ai le sentiment de vivre dans un autre monde. Le retour en Europe est très difficile et je décide de trouver mon stage de fin d'études au Japon. 

Photo d'un tournage au Japon

Janvier 2015

Entre stage et boulot

Je termine mon stage et décide de ne pas continuer dans cette société. Trouver du travail au Japon est un vrai challenge lorsque l'on ne parle pas la langue. Avant de trouver un véritable emploi, je travaille sur des missions en tant que modèle sur des shootings photos et vidéos. Sur la photo ci-dessus, il s'agit du tournage du drama Tennou no Ryouriban.

Photo de la maman de Florian dans le parc Yoyogi à Tokyo

Mai 2016

Visite de la maman

Après quelques discussions, je convaincs ma maman de venir au Japon. Elle arrive pendant la Golden week, période d'une semaine début mai durant laquelle beaucoup d'entreprises forcent leurs employés à prendre congé. J'en profite pour lui faire découvrir la capitale et les environs.

Photo de Florian portant un plateau avec des tiramisus au matcha et des dorayakis

Mai 2017

Crowdfunding

Début de la campagne de financement participatif avec pour objectif de récolter 8000 euros. C'est uniquement en démarrant la campagne que je réalise que les prochains 46 jours vont être intenses. J'en profite pour faire découvrir le projet et réaliser des goûters gratuits pour faire tester les futurs desserts qui seront proposés au sein du restaurant. Cela me permet d'obtenir des retours et modifier mes recettes.  

Photo de Florian qui s'exclaffe en levant les yeux en tenant un article de journal sur lequel on peut lire : Florian Rousies veut installer un peu du pays du Soleil-Levant à Lille

Juillet 2017

Aoyama dans la presse

La campagne de financement me permet d'obtenir quelques publications presse et digitales afin de continuer à communiquer sur le projet. Tout se passe pour le mieux mais il reste un élément indispensable à trouver : le local commercial. C'est la véritable difficulté de cette aventure. En parallèle, je réalise toutes les formations nécessaires à l'ouverture d'un restaurant. 

Photo du restaurant Aoyama à son ouverture en avril 2018

19 avril 2018

Ouverture en douceur

Ouverture des portes le 19 avril 2018. Je n'annonce rien d'officiel par peur de décevoir les clients. Le midi est très calme et Sylvana est notre première cliente. Ses retours me permettent d'apporter 2/3 améliorations et d'ouvrir Aoyama le 20 avril en grande trombe. Les trois mois suivants seront incroyables avec parfois plus de 100 clients par jour ; la capacité d'accueil du restaurant étant très limitée. 

Photo de Florian dans un lit d'hôpital

Octobre 2019

Changements

Juillet 2019, j'apprends que j'ai une double fracture du ménisque gauche. L'opération est inévitable. De nombreux changements sont nécessaires au sein du restaurant pour rester ouvert durant ma convalescence. Le 22 octobre, je pars à l'hôpital en laissant Aoyama entre les mains de mon équipe en qui je place toute ma confiance. 

Daikanyama interieur.jpg

Mai 2021

Ouverture

Après plusieurs mois de travaux et d'attente, Daikanyama ouvre enfin ces portes le 19 mai 2021. L'objectif est toujours de vous partager une vision du Japon. Au menu: des cocktails aux saveurs japonaises, des planches apéritives japonisantes et des plats. Malheureusement le restaurant Aoyama ne peut pas réouvrir à cette même date à cause d'un dégât des eaux.